Chroniques anachroniques – Feuilleton astral 1 : le Verseau

Média :
Image : Logo - Chroniques anachronqiues : feuilleton astral
Texte :

Et si nous passions l’année à parcourir le zodiaque ? À chacun son signe !
Ramenés à Basse Époque d’Égypte par les voyageurs, nos signes du zodiaque évoquent séparément des concepts utilisés dans la symbolique égyptienne. Ces signes apparaissent dès le Moyen Empire (XXI-XVIIIe s. avant notre ère) regroupés comme ornement de plafond ainsi qu’à l’intérieur des couvercles de sarcophage, répartis autour de la figure de Nout (la voûte céleste), reprenant la distribution des mois selon le calendrier des anciens Égyptiens.
Notre zodiaque des magazines féminins en est l’héritier direct.

 

Image : Médaillon de la façade du narthex de la Basilique de Vézelay
Médaillon de la façade du narthex de la Basilique du Vézelay

3e mois de la saison fraîche (Peret, de novembre à mars), le Verseau est le premier signe du cycle. Un personnage portant la plupart du temps sur la tête une touffe de papyrus figure les deux sources mythiques du Nil. On peut supposer que les géographes et les hydrologues de la reine Hatchepsout au pays de Pount (au début du XVe s. avant notre ère) poussèrent plus au Sud leur exploration et distinguèrent le Nil blanc du Nil bleu. Les deux vases originels à libation pourraient représenter ces deux sources. Transposé sur le tympan de la Basilique de Vézelay au XIIe. s, le signe, désormais contenu dans un médaillon, est accompagné d’un symbole agraire.

Chez les Grecs, le Verseau est, en raison de sa fonction d’échanson des dieux, associé à Ganymède : après avoir été séduit et enlevé par Zeus sous l’apparence d’un aigle, Ganymède, suscitant la jalousie d’Héra, fut changé en constellation du Verseau (il prend alors le nom d’Aquarius), située justement à côté de la constellation de l’aigle. Un autre personnage mythologique fut associé à l’eau, et assimilé au Verseau, Deucalion, réchappé avec sa femme Pyrrha du déluge décidé par Zeus. Il fut à l’origine d’une nouvelle race d’hommes qui se répandit sur terre.

C’est donc un signe d’eau et de création. À ce titre, parmi les célèbres Verseau, figure l’empereur Hadrien, né le 24 janvier 76 de notre ère à Italica (près de Séville), connu pour ses voyages, la chasse et ses talents d’architecte (Panthéon et villa Hadriana…), d’artiste et d’esthète.

D’aucuns diront peut-être que le Verseau verse de l’eau à cause de la pluie !

 

Christelle Laizé et Philippe Guisard

Dernières chroniques