De(s) Contractions – Saison 5 Semaine 3

Média :
Image :
Texte :

Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…) ou du groupe des débutants (ils sont un peu plus nombreux…) vous livre ses impressions, et rien que ses impressions, sur les déclinaisons, les conjugaisons, le vocabulaire et la syntaxe…en toute décontraction !

Nous avons eu une interrogation il y a maintenant 3 jours, sur les verbes contractes. Petite singularité du grec qui aime faire dans le compact. Nous étions plus d’une vingtaine à passer l'examen, mais bientôt nous serons sûrement bien moins ; une telle exigence dans la rigueur de travail ne peut pas laisser les effectifs intacts. Et je le dis, à vous, à ceux qui s'accrochent, s’entêtent, s’obstinent, s’acharnent : votre acte est noble, car il signifie le sacrifice. Le grec est une langue dont l’apprentissage vous impacte, et gardez en tête que le cours du lundi n’est qu’un court entracte avant l’évaluation du vendredi prochain. Quoi ? Alors ces cours ne sont qu’une souffrance, me direz-vous ? Et je vous réponds que c’est inexact ! Oui ce n’est pas un repos, mais songez à la satisfaction de celui qui manie la langue d’Homère, qui sait lire les textes des anciens sur parchemins, papyrus, ou je ne sais quel autre antique artefact ! Le grec, voyez-vous, c’est l’occasion inouïe d’engager un dialogue intemporel avec les auteurs les plus sages, de se plonger dans ce qui fut le cœur de la civilisation ; et avec ce qui demeure les racines de notre culture, reprendre contact.

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

Dante, H812

Dans la même chronique