QVID SVM ? - Aenigma XIV

Le livre des Aenigmata commence par une énigme : qui est Symphosius, son auteur ? On ne le sait. Son nom évoque trop le symposion, le « banquet » en Grèce, pour que l’on ne soit tenté d’y voir un simple nom de plume. À une tradition millénaire, Symphosius a pourtant donné ses lettres de noblesse pour l’élever au genre sophistiqué d’énigme littéraire, formant l’un des rites de sociabilité les plus appréciés d’une élite lettrée jusqu’à la cour des rois en Occident. Et vous, lecteurs, saurez-vous percer ses énigmes ?

 

Mordeo mordentes, ultro non mordeo quemquam ;

Sed sunt mordentum multi mordere parati :

Nemo timet morsum, dentes quia non habeo ullos.

     Je suis mordant de ma nature,
     Je mords qui me mord, mais j’attends
     Qu’on m’ait mordu. Beaucoup de gens
     Par goût me mordent sans mesure :
     On redoute peu ma morsure,
     On sait que je n’ai pas de dents.

(Symphosius, Aenigmata, XLIV)

_______________

Réponse : Cepa, l'oignon.


Dernières chroniques

25 Novembre 2021
Le livre des Aenigmata commence par une énigme : qui est Symphosius, son auteur ? On ne le sait. Son nom évoque trop le symposion, le « (...)
11 Novembre 2021
Le livre des Aenigmata commence par une énigme : qui est Symphosius, son auteur ? On ne le sait. Son nom évoque trop le symposion, le « (...)