Le Latin au Parc – Saison 8 Semaine 3

Bienvenue au Parc ! Chaque semaine, un ou deux hypokhâgneux, du groupe de latin débutant, vous livrent leurs impressions, et rien que leurs impressions, sur l’apprentissage du latin : élève déjà initié ou totalement novice, chacun souhaite les partager, avec son lot d’imprécision et de fulgurance. Les Romains levaient le pouce (d’ailleurs, nous ne savons pas !), certains jettent des tomates au jury, nous, au lycée du Parc, quand nous aimons, nous faisons « pschittttt » !

 

Je viens à vous dans le but de vous résumer le cours de latin que j’ai suivi le 5 octobre. Je dois, avant tout, vous avouer que, puisque je suis l’une des premières de notre groupe de latin à me lancer, je ne sais pas vraiment comment m’y prendre. J’ai donc choisi d’aborder quelques-unes des choses que j’ai trouvées les plus intéressantes du cours. Vous vous doutez bien que je ne parle pas ici du test de vocabulaire et de grammaire (sur le présent, l’imparfait et le futur simple de l’indicatif latin) que nous avons fait en début d’heure (le tout premier de l’année, qui plus est)… J’ai été surprise d’apprendre, au cours des exercices d’entraînement sur la troisième déclinaison, avec des noms du type de « consul, consulis, m. », que l’emploi du temps des Romains dans l’Antiquité n’était pas très chargé. En effet, ils organisaient leurs journées en fonction de ce qu’ils étaient autorisés à faire dans la cité : pendant les jours nommés « jours fastes », c’est-à-dire les jours où les Dieux permettaient de participer aux activités publiques ou privées (dans les tribunaux ou les assemblées politiques par exemple) et donc où les citoyens travaillaient, et les jours dits « néfastes » durant lesquels les Dieux ne le permettaient pas, c’est-à-dire les jours fériés, pour qu’une fête religieuse puisse avoir lieu, par exemple. Nous avons ensuite abordé le nom des différents pouvoirs (la « potestas ») confiés aux magistrats, comme l’« imperium », qui est le pouvoir suprême, qui permet notamment de contrôler les armées et ainsi de déclarer la guerre, mais aussi de pouvoir organiser des rites religieux (comme des sacrifices). J’aurais aimé en savoir plus quant à ces pouvoirs mais le cours s’est terminé là-dessus. Nous en apprendrons sans doute davantage lors des prochaines heures de latin… Merci d’avoir pris le temps de lire mon article. J’espère avoir réussi à vous intéresser, ou du moins à attirer votre attention.

 

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

Auréa, H813


Dernières chroniques

12 Janvier 2022
Bienvenue au Parc ! Chaque semaine, un ou deux hypokhâgneux, du groupe de latin débutant, vous livrent leurs impressions, et rien que leurs (...)
08 Décembre 2021
Bienvenue au Parc ! Chaque semaine, un ou deux hypokhâgneux, du groupe de latin débutant, vous livrent leurs impressions, et rien que leurs (...)