La rose dans l’Antiquité gréco-romaine - Laure de Chantal

FESTIVAL EUROPEEN LATIN GREC 2021 Conférence / La rose dans l’Antiquité gréco-romaine : des doigts de la déesse Aurore à la couronne du héros d’Apulée, usages et symbolique d’une fleur d’exception par Laure de Chantal A tout seigneur tout honneur, la rose est, dans l’Antiquité, la reine des fleurs : discrète et parfumée, elle rythme gracieusement tous les moments d’exception de la vie des Anciens : mariages, funérailles, fêtes, banquets ou même parure quotidienne. Tressée en guirlande, nouée en couronne, ou simplement offerte du bout des doigts, la rose est de toutes les fêtes, sur toutes les têtes et dans tous les cœurs. Elle préside également le destin de Lucius qui découvre et recouvre son humanité grâce à des roses – si bien que s’il n’avait déjà plusieurs noms, le roman d’Apulée pourrait bien s’intituler Le Roman de la Rose. À travers une promenade parfumée dans Les Métamorphoses d’Apulée, Laure de Chantal nous invite à cueillir les roses de l’Antiquité. Normalienne et agrégée de lettres classiques, Laure de Chantal a écrit de nombreux ouvrages sur l’Antiquité, parmi lesquels Le Jardin des Dieux (Flammarion, 2015), A la table des Anciens (Les Belles Lettres, 2007), La Bibliothèque mythologique idéale (avec Jean-Louis Poirier, Les Belles Lettres, 2019). Ayant à cœur de transmettre les savoirs humanistes, elle dirige aux Belles Lettres la collection « Signets » ainsi que le site www.laviedesclassiques.com, premier portail dédié à l’Antiquité et l’humanisme.