EDITO - Les portes du gai savoir

Amis des Classiques, ouvrons les portes !
 

À Rome, au temple du dieu Janus, le dieu au double visage, il était de coutume d’ouvrir la porte en temps de guerre et de la fermer en temps de paix. Cette tradition a voyagé jusqu’à nous, pour nous laisser nous une expression un peu désuète, « fermer le temple de Janus » pour dire faire la paix.  Tout visionnaire qu’il fût, l’immortel Janus savait-il qu’il vivrait encore au XXIe siècle, sous la forme du mois de janvier, le mois qui ferme l’année et regarde la suivante ? Il vit également en nous, Amis des Classiques, qui étudions le passé pour mieux comprendre l’avenir et faire en sorte qu’il soit non un mélange confus de crainte et d’espoir, mais l’alliance sereine du courage et du savoir.
 

Amis des Classiques, ouvrons les portes et laissons entrer la joie de vivre et du gai savoir !