Souviens-toi Salamine - Les présages

Chaque jour, nous vous offrons un texte retraçant le contexte, les préparatifs puis la bataille de Salamine. 

Avant la bataille, des présages n’étaient pourtant pas favorables aux Perses.

Le jour parut, et au lever du soleil un séisme se produisit et sur terre et sur mer ; on fut d’avis d’adresser des prières aux dieux et d’appeler à l’aide les Éacides. Et l’on exécuta ce qui avait paru opportun : on adressa des prières à tous les dieux, on appela à l’aide, de Salamine même, Ajax et Télamon, et on envoya un vaisseau à Égine chercher Éaque et les autres Éacides.

Voici ce que racontait Dikaios fils de Théokydès, un Athénien banni qui était devenu quelqu’un de considéré chez les Mèdes. Qu’en ce temps-là, alors que la campagne d’Attique, vide d’Athéniens, était saccagée par l’armée de terre de Xerxès, se trouvant dans la plaine de Thria avec le Lacédémonien Démarate, il avait vu venir d’Éleusis un tourbillon de poussière tel qu’auraient pu en soulever trois myriades d’hommes ; ils se demandaient avec surprise quels êtres humains pouvaient bien soulever cette poussière ; et voici que soudain un bruit de voix s’était fait entendre ; et il lui avait semblé que c’était l’invocation des mystes à Iakchos ; Démarate, qui n’était pas instruit des cérémonies d’Éleusis, lui avait demandé qui ce pouvait bien être qui proférait ce bruit ; et il lui avait dit :

– Démarate, il n’est pas possible qu’un grand désastre n’atteigne pas les armées du Roi ; car il est évident, l’Attique étant déserte, que ceux qui profèrent ce bruit sont envoyés par les dieux ; ils viennent d’Éleusis, ils vont au secours d’Athènes et des alliés. S’ils s’abattent sur le Péloponnèse, le danger sera pour le Roi lui-même et les troupes qui sont sur la terre ferme ; s’ils se dirigent vers les vaisseaux qui sont à Salamine, c’est la flotte royale qui sera en danger de périr. Cette fête est une fête que les Athéniens célèbrent tous les ans en l’honneur de la Mère et de la Fille, au cours de laquelle quiconque le veut, d’entre eux et des autres Grecs, peut se faire initier ; et le bruit de voix que tu entends est celui que font pendant la fête leurs invocations à Iakchos.

A cela, Démarate aurait répondu :

– Tais-toi, et ne dis à personne d’autre ce que tu viens de me dire ; car, si tes paroles sont rapportées au Roi, tu ne conserveras pas ta tête, et ni moi ni personne d’autre au monde ne pourra te tirer d’affaire. Tiens-toi coi ; les dieux prendront soin de cette armée.

Tel fut le conseil que lui donna Démarate. Et, de la poussière d’où sortait le bruit de voix, une nuée se forma qui s’éleva en l’air et se porta sur Salamine vers le camp des Grecs. Ainsi avaient-ils connu que l’armée navale de Xerxès allait périr. Tel était le récit que faisait Dikaios fils de Théokydès, en appelant au témoignage de Démarate et d’autres.

Hérodote, Histoires, 8, 64-66
 

1

Dernières chroniques

21 Avril 2021
Chaque jour, nous vous offrons un texte retraçant le contexte, les préparatifs puis la bataille de Salamine.  Parmi tous les valeureux (...)
29 Septembre 2020
Chaque jour, nous vous offrons un texte retraçant le contexte, les préparatifs puis la bataille de Salamine.  Dans la baie d’Ambélaki, où se (...)