QVID SVM ? - Aenigma XII

Le livre des Aenigmata commence par une énigme : qui est Symphosius, son auteur ? On ne le sait. Son nom évoque trop le symposion, le « banquet » en Grèce, pour que l’on ne soit tenté d’y voir un simple nom de plume. À une tradition millénaire, Symphosius a pourtant donné ses lettres de noblesse pour l’élever au genre sophistiqué d’énigme littéraire, formant l’un des rites de sociabilité les plus appréciés d’une élite lettrée jusqu’à la cour des rois en Occident. Et vous, lecteurs, saurez-vous percer ses énigmes ?

 

Quattuor insignis pedibus manibusque duabus

Dissimilis mihi sum, qui sum non unus et unum ;

Et vehor et gradior: duo me mea corpora portant.

     J’ai deux mains, c’est dans la nature ;
     Puis quatre pieds, c’est moins commun.
     Grâce à ma bizarre structure,
     Je suis un et ne suis pas un.
     J’ai deux corps et vais sur chacun
     À pied sans quitter ma monture.

(Symphosius, Aenigmata, XXXIX)

_______________

Réponse : Centaurus, le Centaure.


Dernières chroniques

25 Novembre 2021
Le livre des Aenigmata commence par une énigme : qui est Symphosius, son auteur ? On ne le sait. Son nom évoque trop le symposion, le « (...)
18 Novembre 2021
Le livre des Aenigmata commence par une énigme : qui est Symphosius, son auteur ? On ne le sait. Son nom évoque trop le symposion, le « (...)