Les vertus du Jeune

Logo Édito Singe BleuAmis des Classiques, saluons la jeunesse !
 

C’est l’histoire d’un Chinois et d’un Allemand qui discutent dans un jardin à la française. De quoi parlent-ils ? Du latin, du grec, d’Attila et d’Érasme, de la vie parisienne, de leurs difficultés et du goût de l’Antiquité qui les a poussés tous les deux à venir étudier en France. L’un d’eux y doit même d’avoir rencontré sa compagne : « pour l’amour du grec, souffrez qu’on vous embrasse ! ». Certes, toutes leurs motivations ne sont pas héroïques, mais leur dialogue respire la tolérance. Celle-ci n’est jamais de trop, comme le rappelle le Novus Diurnarius Latinus et, Nota Bene, héros rime souvent avec dommages collatéraux

 

Entre mille mythes parfois violents (au point que de tristes vertus songent à écarter lauteur des Métamorphoses des classiques dignes dêtre étudiés à l’université) et souvent drôles, Ovide nous raconte que le mois de juin a été dédié par Romulus à la jeunesse. Aujourd’hui il est consacré aux examens en tous genres : nos Juvenes ont à surmonter bien des épreuves avant de profiter de leur jeunesse.

 

Amis des Classiques, saluons la jeunesse et souhaitons lui bonne chance !