Homère pour tous et tous pour Homère !

LE MOT DES CLASSIQUES, par Laure de Chantal

Divin, diabolique, sexiste, poète, poseur, causeur, violeur, politique, avant-gardiste, réactionnaire, scientifique, païen, chrétien, femme, homme, suborneur innommable de la jeunesse (comme Socrate), éducateur indispensable de la jeunesse (comme Socrate), Simpson, Homère trahi, Homère humilié, mais Homère libéré, chaque époque, et chaque individu a son Homère, voire plusieurs. Souvent il commence dès l’enfance, avec les histoires du soir lues, écoutées voire vues à la télé : Nausicaa, Charybde et Scylla, le talon d’Achille et la prise de Troie, modèlent et accompagnent, de loin, une vie, dans un éternel recommencement. Car c’est une des particularités de ce chef-d’œuvre : le lire est toujours une première fois, même si on a passé toute sa carrière à l’étudier ou des années à le traduire, comme Gregory Nagy et Pierre Judet de Lacombe. Si les plus studieux et les plus chanceux le savourent dans le texte, personne n’a pu percer le mystère de son ineffable beauté, si puissante qu’elle pourrait bien être un lien à même de nous unir tous, même et surtout lorsque nous nous disputons sur son interprétation et son sens.

Cette année il réunit le temps d’un colloque tous les plus grands spécialistes : venus de tous les continents, de tous âges, ils présenteront leur Homère, cuvée 2021. Comme les grands crus, toujours différents, toujours étonnants, toujours excellents !

Amis des Classiques, un Homère pour tous et tous pour Homère !

 

 

LE MOT D'ARNAUD ZUCKER, directeur scientifique du colloque et professeur de langue et littératures grecques à l'Université de Nice

Inlassablement lues comme du petit lait pendant plus de deux mille ans par tous les petits Grecs, pétris d’aristies et de ruse, de Diomédies et de Dolonies, les épopées homériques, alpha et oméga de la culture antique et byzantine ne sont pas seulement les œuvres grecques les plus recopiées, étudiées, commentées de toute la tradition occidentale jusqu’à nos jours, elles sont aussi celles qui suscitent, sans que cette fécondité et cet attrait ne se démentent jamais, le plus grand nombre de perspectives critiques diverses en littérature, et plus largement dans les sciences humaines. Elles constituent un laboratoire des études littéraires, de la génétique textuelle, de la critique historique, de l’analyse anthropologique, des humanités numériques, etc. L’objectif de ce colloque est de proposer un état des lieux des avancées récentes de la recherche sur l’œuvre et la tradition homériques. Ce bilan et cette synthèse prendront une forme dialectique par la confrontation des approches et conceptions souvent divergentes développées au cours des dernières décennies, qui ont profondément renouvelés les études homériques. En six ateliers inaugurées par la conférence d’un spécialiste (composition, tradition manuscrite et critique textuelle, tradition critique, poétique et narratologie, langue et métrique, architexte homérique) ce colloque en forme de table ronde entend faire un nouvel état des lieux d'Homère, comme horizon culturel.

 

 

Homère, horizon culturel
Colloque international de Nice,
21-23 Octobre 2021
Plus d'informations ici.

 

Retrouvez le programme complet du colloque en cliquant ici.