De(s) Contractions - Semaine 3

Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…), vous livre ses impressions, et rien que ses impressions, sur les déclinaisons, les conjugaisons, le vocabulaire et la syntaxe…en toute décontraction !

Il est 22h00, je dois plancher sur un commentaire d'espagnol demain matin et pourtant, je suis là, désespérément assise sur ma chaise, essayant de trouver l'inspiration pour parler de "mon expérience avec le grec".

Quelqu'un peut-il réellement affirmer n'avoir jamais rêvé de pouvoir lire directement Platon ? de pouvoir décliner ο καλος λογος à l'infini ? de briller dans les soirées mondaines avec le peu de vocabulaire maîtrisé ?

Et oui, apprendre le grec, c'est avant tout défier son équilibre psychologique.
Mais après tout, en hypokhâgne, qui peut prétendre avoir une bonne santé mentale ?

Sur ce, je retourne à mes conjugaisons et je vous souhaite bonne route vers l'apprentissage et la conquête de cette "langue de la raison" !

Nous vous disons « pschitt » et à la semaine prochaine !

Violette H811

1

Dernières chroniques

18 Janvier 2021
Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…), vous livre ses impressions, et rien que ses impressions, sur les (...)
02 Novembre 2020
Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…) ou du groupe des  débutants (ils sont un peu plus nombreux…) (...)