De(s) Contractions – Saison 5 Semaine 2

Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…) ou du groupe des débutants (ils sont un peu plus nombreux…) vous livre ses impressions, et rien que ses impressions, sur les déclinaisons, les conjugaisons, le vocabulaire et la syntaxe…en toute décontraction !

 

 

 

 

 

Hymne aux hellénistes

 

                              Au lycée du Parc, parmi l'enceinte glorieuse
                              Que supporte la Terre peureuse
                              Est une classe apprenante, toujours battante ;
                              Fût-elle rare, elle est en attente
                              D'apprendre encor cette langue noble, précise
                              Que parlaient déjà celles éprises
                              Des cieux. Plus tard, nous en retraçons les lignes
                              Sachant que cela ne porte guigne,
                              Et que de ces très-beaux linéaments croît
                              Le suprême effort ; partout il voit
                              Les hypokhâgneux investir les hauts lieux ;
                              Ô désinences, nous sommes preux
                              De conquérir les terres hellénistiques.
                              Peu à peu, nous savons poétique,
                              Rythmique et céramique ; nous créons phrases,
                              Traduisons Platon, Anacréon ; cette emphase
                              Nous la gardons ; l'effort n'est rien pour nous qui
                              Savons la folie de ce qui suit.
                              Accentuations, verbes ; paroxytons,
                              Contractions et déclinaisons,
                              Font de ces élèves formidables doctes ;
                              Car ceux-là s'évertuent et portent
                              Sur leurs épaules la folie des jours anciens ;
                              Ils n'entravent aux fleuves du rien,
                              Dit Parménide, l'air heureux ; c'est d'avoir rit
                              Qu'il pleure et qu'il nie et qu'il jouit ;
                              Et c'est d'avoir travaillé que les élèves
                              Rient aux éclats. Rires de rêves,
                              Rires cristallins, adamantins ;
                              Mets rares et doux qu'une race rêve ; que tint
                              Parfois là quelques-uns des feux ioniens,
                              Qu'on, de coutumes, porte aux miens.
                              Rassurons-nous, hellènes ; jamais ne feront
                              Ces traîtres de latins de beaux ponts ;
                              Car la Cité des philosophes, protégée
                              Par ses gardes excités d'idées
                              Nage, parmi les eaux salines et calmes
                              D'une mer qui sent bon le dictame.
                              Courage, ainés, aidés des dieux nous venons
                              Réclamer notre dû ; le grec, bon,
                              Sait nous mener à de plus grandes fresques que
                              Celles où ennemis, belliqueux,
                              Amassent les restes de notre expérience ;
                              Ayons confiance, aînés, l'aisance
                              Nous conduira ; nous sommes trônant, résistant
                              À la face de ceux qui, léguant
                              Leur corps et leurs âmes aux infâmes sacres
                              Des pourris, ramènent les âcres
                              Senteurs du cacique - celui-ci il ne fait
                              Pas bon de le côtoyer ; il sait
                              Tout sur tout. Ô que vive nous, hellénistes ;
                              Et le Professeur soit-il des tristes.

 

Nous vous disons « pchitt » et à la semaine prochaine !

 

Christophe, H812


Dernières chroniques

29 Décembre 2021
Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…) ou du groupe des débutants (ils sont un peu plus nombreux…) vous (...)
01 Décembre 2021
Chaque semaine, un hypokhâgneux, du groupe de grec confirmé (ils se font rares…) ou du groupe des débutants (ils sont un peu plus nombreux…) vous (...)