ARNOBE Contre les Gentils (Contre les Païens). Tomes IV-V : Livres IV-V

Arnobe est un écrivain chrétien de la fin du IIIe siècle, auteur d’une apologie en 7 livres. Les livres IV et V, regroupés dans le présent volume, complètent la trilogie sur les dieux païens, que le polémiste scrute et moque avec une impitoyable ardeur.

Alors que le livre III traitait des grands dieux gréco-romains et de leurs – ridicules – images anthropomorphes, le livre IV est consacré à des divinités de moindre envergure : les abstractions divinisées, les dieux homonymes et les indigitations. Des divinités obscures, mal dénommées au point qu’on les confond, et dont la tradition renvoie une image honteuse, à travers des fables indignes. Le livre V est centré sur la figure de Jupiter, dieu souverain, mais triste héros de mythes abjects révélant et sa maladresse et sa dépravation. Arnobe raconte comment le dieu tout-puissant se fait berner par Numa lors d’une joute verbale devenue fameuse ; il évoque ensuite, à la faveur d’un développement sur la légende d’Attis, le viol de la Magna Mater, Cybèle, par Jupiter, puis le viol de Cérès, et enfin celui de sa fille Proserpine. Une succession de mythes scandaleux, qui entachent définitivement l’image des dieux du paganisme, et résistent même à l’exégèse allégorique. En trois livres, la rhétorique incisive et triomphante d’Arnobe a mis à nu, dans ses faiblesses et ses égarements, le panthéon glorieux de la Rome païenne.

Les Belles Lettres 59€