Optionnel — Nunc est bibendum

 

Pauline  Lejeune enseigne le latin et le grec dans un lycée de la banlieue parisienne. C’est son choix. Partagez le quotidien d’un cours pas tout à fait comme les autres.

 

 

Tout enseignant d’option vous le dira, la fin de l’année et le mois de mai riment au lycée avec « goûters » ; mais qui n’a pas vu La Grande Bouffe ne peut comprendre ce que signifie réellement ce mot aux yeux de nos élèves capables d’ingurgiter, dès poltron minet, des denrées qui feraient passer la posca, le garum et autres vulves de truie ou langues de flamants roses vantés par Apicius pour des mets parfaitement délectables.

Si le pendu et autres jeux pédagogiques sont totalement à proscrire, croyez-moi d’expérience, un film permettra de meubler les 45 minutes restantes du cours (2 minutes et demie auront en effet largement suffi à l’engloutissement des denrées mais il faudra bien compter une bonne dizaine de minutes pour le nettoyage). Véritable cerise sur le libum, la diffusion d’un film peut même s’avérer l’occasion de régler quelques comptes : le cours de latin était trop fastidieux ? Passez le Cléopâtre de Mankiewicz dont le seul générique initial, sur fond noir, dure une bonne dizaine de minutes. Les fiches de grammaire n’étaient pas claires ? En latin, on fait toujours la même chose ? Essayez le Satyricon de Fellini qui devrait calmer les ardeurs même des plus excentriques. Enfin, en cas rare mais avéré, d’un groupe particulièrement antipathique, diffusez Gladiator : le seul fait de scruter suffisamment leurs petits visages attentifs (pour une fois !) pour ensuite pouvoir l’incruster sur l’écran à la place des visages ratatinés, écrabouillés, que dis-je, émiettés, pulvérisés des adversaires de Maximus peut procurer, au moins temporairement, une certain satisfaction.

A la fin de la séance, après une traditionnelle et pacifiée laudatio anni acti, généralement les langues se délient — in soda veritas ! — et le professeur peut découvrir, grâce à quelques sycophantes de circonstances, que le cours de grec ou de latin a pu être l’occasion d’une pratique plus ou moins assidue de la logographie, laquelle a permis à certains de louer les services des autres pour venir à bout des contrôles les plus difficiles ou les moins révisés. La clémence étant une des valeurs cardinales de la morale romaine, il ne reste plus toutefois qu’à profiter de l’otium estival qui s’annonce pour tous : Nunc est bibendum. 

 

 

 


Dernières chroniques

Le 31 Juillet 2017
Pauline  Lejeune enseigne le latin et le grec dans un lycée de la banlieue parisienne. C’est son choix. Partagez le quotidien d’un cours pas (...)
Le 20 Février 2017
Pauline  Lejeune enseigne le latin et le grec dans un lycée de la banlieue parisienne. C’est son choix. Partagez le quotidien d’un cours pas (...)