Amis des Classiques, cultivons notre jardin !

Voici  venu un mois tout féminin : en Grèce il est consacré à Artémis, la déesse de la Virginité et à Rome à Vénus, la déesse de l’Amour. Y sont célébrées des fêtes dédiées à des divinités féminines, Cérès, la déesse de blé et des récoltes et Flora, la déesse des fleurs. Elle aurait murmuré à l’oreille d’Ovide : « avant, la Terre n’avait qu’une seule couleur ». Heureux les latinistes en herbe : même lorsqu’ils déclinent, ils pétulent et fleurissent : l’important c’est la rose, rosa  en latin. Heureux les hellénistes : ils savent qu’une anthologie est un bouquet de mots. Heureux les philosophes, grâce aux Anciens, lorsqu’ils réfléchissent, c’est au Jardin. Les fleurs antiques sont une école de sagesse.

 

Amis des Classiques, cultivons notre jardin et cueillons dès aujourd’hui les roses de demain !